António de Oliveira Durão
António de Oliveira Durão

 

António de Oliveira Durão devint éleveur en 1939 (des références concurrentes mentionnent 1944) en croisant des vaches de Claudio Moura (origine Soler : du vieux Jijón croisé et certainement absorbé par des apports successifs de Parladé) avec un semental de Pinto Barreiros de la ligne Gamero Cívico. Est également évoqué dans le cheptel qui constitua la création de la ganadería un lot de vaches acquis auprès de Emilio Infante da Câmara (qui décéda en 1949 et dont l’élevage très Parladé fut vendu en trois lots par ses enfants). Durão ajouta, dans les années qui suivirent plus de vaches Pinto Barreiros et des reproducteurs parladeños de chez António Silva, Juan Belmonte et Domingo Ortega. L’on peut penser que cette ligne Parladé absorba l’apport Soler du début, ou plutôt vint le compléter étant donné qu’à partir de 1937, quand Claudio Moura acheta l’élevage de la Viuda de Soler, il n’eut de cesse d’y introduire du Parladé, qui par Conde de la Corte qui par Guardiola (Gamero Cívico), à l’approche des années 1950.

La ganadería de Oliveira Durão rencontra un certain succès dans les années 1950, en particulier auprès d’autres éleveurs qui lui achetèrent du bétail. On sait par exemple qu’il vendit dès 1945 25 vaches et un semental à Manuel César Rodrigues. Pour autant, il semble que le senhor fut plus connu pour l’élevage de chevaux — vendus à l’armée portugaise ; il se raconte même qu’il aurait été à la tête d’une exploitation de plus de 600 têtes. En 1963, le fer est vendu à d’autres Oliveira, ceux de la herdade Baracha à Porto Alto, les Oliveira Irmãos. Il semble que ce qui intéressait surtout les frères Oliveira dans cet achat était le fait que le fer de Durão leur ouvrait les portes de l’Espagne et de la France puisqu’inscrit à l’U.C.T.L. L’élevage d’António de Oliveira Durão avait pour territoire la localité de Benavente et la herdade do Borralho sur laquelle vit aujourd’hui l’ex-torero Rui Bento Vasques.

 

Copyright @ 1999-2022        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com