Ganaderia de Pincha
Ganaderia de Pincha

José Antonio Baigorri crée en 1986 son premier élevage de toros et comme pratiquement tous ses collègues navarrais, il le destine exclusivement aux festejos populares. Sans prédisposition particulière autre que son afición, des idées claires et des critères rigoureux, il se forme au bravo avant de doubler sa ganadería en 2002, sous l’appellation “Pincha” et d’ambitionner exclusivement pour ce deuxième fer la lidia à pied, fait extrêmement rare en Navarre.
Pour ce faire, il part en Andalousie chercher des bêtes d’origine Domecq chez Gerardo Ortega. Il récidive en 2006 avec quelques vaches de Luis Algarra et deux lots du Marquis de Domecq en 2010 et 2011, origine qu’il mène séparément. Implanté à Lodosa, le petit élevage débute rapidement en novillada piqué et fait immédiatement parler de lui. Les succès se répètent, faisant de la petite devise navarraise un espoir de diversité dans l’immense océan Domecq.

Ancienneté : -
Devise : Rouge et Vert
Signal : Horqueta à chaque oreilles
Propriétaire : José Antonio Baigori
Gérant : José Antonio Baigori
Fincas : "El Ontanal"  Lodosa
   Asociación de Ganaderos de Reses de Lidia





Crédits photographiques : Terre de Toros  

 
 


José Antonio Baigorri a débuté comme ganadero très jeune, précisément à l’âge de 23 ans. Au départ, il n’ambitionne pas de construire un élevage pour la lidia à pied, mais comme ses voisins plutôt à destination des festejos populares. Le bétail originel est d’origine navarraise. Cependant, très vite, le troupeau doit être éliminé pour des problèmes sanitaires.
La reconstruction va se faire avec une toute autre philosophie et une nouvelle ambition : la lidia à pied. Ce sont alors 120 vaches et 2 étalons du Puerto de San Lorenzo qui font le voyage depuis le Campo Charro. Cependant, les résultats ne sont pas au niveau des espérances de José Antonio, avec trop de sauvagerie et pas assez de bravoure. Finalement, il va réserver ce troupeau aux festejos populares et le nommer « El Tolco », pour partir en 2002 en Andalousie choisir un lot chez Gerardo Ortega pour créer un second fer à son nom. Le lot de Gerardo Ortega est composé de 44 vaches et 2 étalons. Dans le sang d’origine Domecq de Ortega, José Antonio Baigorri va trouver beaucoup de « classe » et des belles qualités d’humiliation, mais au départ, il y eut de gros problèmes de force, fléau qu’il pense avoir désormais corrigé.
En 2006, José Antonio va procéder à un essai en achetant 15 vaches à Luis Algarra et un étalon de Jandilla. Rempli d’illusion, la déception n’en fut que plus grande car l’étalon de Jandilla s’avéra au-delà du catastrophique. Des qualités inversement proportionnelles à son prix, oserions-nous écrire. Le Jandilla oublié, les quelques vaches de Luis Algarra furent mêlées aux Ortega.
Enfin, en 2010 et 2011, José Antonio façonna la dernière page du livre de son élevage en insérant deux lots du Marquis de Domecq. Dans ce sang, il va chercher une charge différente avec « un tranco más ». Mais, là encore, la qualité n’est pas au niveau des espérances de notre ganadero. Des 80 vaches achetées, seulement 20 furent conservées. Ce lot de vaches accompagné d’un étalon du Marquis de Domecq est mené séparément du reste du troupeau. La progéniture des “Marqués” étant réinsérée dans le troupeau “Ortega”. Le fer du Pincha est donc composé de deux lignes Domecq bien distinctes. D’un côté les Ortega and co qui représentent 80% du troupeau et de l’autre les purs Marqués de Domecq.

 
 

Copyright @ 1999-2019        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com