Miranda de Pericalvo
Miranda de Pericalvo

Le taurino Manuel Martínez Erice, fils de Martinez Uranga dit "choperita" en rapport à sa filiation familiale, achète en 1995 le célèbre fer du Barbero de Utrera et les quelques bêtes qui lui correspondent. Le bétail, d'origine Domecq, est de piètre qualité à en croire les récentes successions. Pour inverser la tendance, le nouveau ganadero adjoint du bétail de Daniel Ruiz et de El Torreon et étalonne son assemblage en novillada.
La camada est courte et l'apprentissage se fait en douceur, mais Pampelune lui fait confiance et lui donne l'exclusivité de ses novilladas depuis 1999. Après dix ans d'expérience, le fer fait lidier sa première corrida à Saint-Sébastien. Le bilan est plutôt mitigé, avec quelques bonnes surprises de noblesse piquante mais aussi de trop nombreuses carences en matière de force et de race. Deux fondamentaux de l'élevage du toro de lidia qui empêchent la devise de prendre de l'ampleur malgré toute l'influence de son propriétaire.

Ancienneté : 21 Juin 1908
Devise : Céleste et blanche
Signal : Despuntada à l'oreille droite et Orejisana à gauche
Propriétaire : Agropecuaria Camaces S.L.
Gérant : Manuel Martínez Erice
Fincas : "Miranda de Pericalvo"  Galindo y Perahuy
   Unión de Criadores de Toros de Lidia


 

Copyright @ 1999-2019        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com