El Quiñon
El Quiñon

L’appellation du Quiñon vient du lieu-dit où sont nés les toros de Raso de Portillo, proche de Valladolid. La famille Gamazo est propriétaire des deux devises. Raso de Portillo d’abord, qui abrite le sang de la Tierra absorbé par du Santa Coloma. El Quiñon ensuite, comme une seconde étiquette avec la particularité de marquer une filiation différente puisqu’ici un étalon d’origine Marquis de Domecq est venu enrichir le mélange Santa Coloma / Raso de Portillo.
Les deux devises, bien que menées séparément, cohabitent sur la même finca, les bêtes marquées du fer de El Quiñon venant compléter de temps à autre les lots du Raso de Portillo.

Ancienneté : -
Devise : Blanc et Bleu pavo
Signal : Puerta à chaque oreille
Propriétaire : Iñigo Gamazo Manglado
Gérant : Iñigo Gamazo Manglado
Fincas : "El Quiñon"  Aldeamayor de San Martin"Raso de Portillo"  Boecillo
   Asociación de Ganaderías de Lidia



Depuis 1948, José Maria, Iñigo et Francisco Gamazo dirigent l’élevage familial sur les terres ancestrales de « Raso de Portillo » et de « El Quiñon de Valdés », les lieux même de la naissance des toros de la Tierra de Valladolid. La création de la devise familiale remonte en 1880, lorsque leur grand-père Trifino Gamazo acheta la ganadería de Pablo Valdés Sanz, héritier du premier élevage « Raso de Portillo ». Si l’historique de l’élevage du Raso de Portillo est une longue histoire celle de « El Quiñon » est beaucoup plus modeste, puisque créée en 1980 par les frères Gamazo y Manglado.

Ainsi, ils achètent le fer de José González Burgos inscrit comme eux à l’ « Asociación de Ganaderías de Lidia » et le nomment du nom de leur seconde finca. Il s’agit là d’une ganadería dans la ganadería, le fer del Quiñon étant utilisé pour marquer le croisement du bétail de la casa avec un étalon de Sancho Davila, origine Maria Isabel Ybarra épouse du Marquis de Domecq. Ce toro colorado est un toro grâcié, il donnera d’excellents résultats, si bien que nos éleveurs transformeront l’essai en un élevage, deuxième fer de la maison.

 


A partir de leurs « Raso de Portillo » métissés de Santa Coloma (voir les origines de Raso de Portillo, pour plus de détails), les frères Gamazo Manglano ont entrepris un croisement avec la souche Domecq.


Dans les années quatre vingt, ils ont acquis à Sancho Davila un toro de son fer gracié. De sang pur Maribel Ibarra, devise de l’épouse du Marquis de Domecq, ce toro colorado donnera d’excellents résultats. La lignée ainsi créée, isolée du troupeau originel, l’est aussi par son marquage.
Elle rassemble aujourd’hui une cinquantaine de vaches et un étalon. Le colorado est la robe largement majoritaire, mais sans vouloir déplaire au romantique, celle-ci est issue du toro de Maribel Ibarra et non des petits Navarrais, à la base de la création des « Raso de Portillo ». Cette ligne donne des toros à l’apparence rustique et de très belle présence.

 
 

Copyright @ 1999-2019        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com