Toros de Pablo Mayoral
Toros de Pablo Mayoral

Mara Mayoral Figueroa élève avec deux de ses soeurs, Ana et Merche, les toros de ses ancêtres. L’élevage, fondé par son grand-père, est un savant métissage des castes Santa Coloma, Martínez et Vázquez. Depuis, l'origine Santa Coloma s'est imposée mais des réminiscences de deux autres origines donnent une touche d'originalité à ses toros. Outre le fer au nom de son grand-père, elle gère également l'autre devise de la famille, celle de "La Laguna" d'origine Domecq. Mais, en 2015, elle a choisi de délaisser l’origine Domecq pour se consacrer au bétail de la casa : le Santa Coloma. On ne peut pas dire qu’elle a choisi la facilité mais on ne peut que se réjouir de ce choix courageux.

Ancienneté : -
Devise : Vert et Blanc
Signal : Horquilla à chaque oreille
Propriétaire : Mara, Merche et Ana Mayoral Figueroa
Gérant : Mara Mayoral Figueroa
Fincas : "Navazuelas" - "Prado Laguna"  El Escorial"Moheda Alcornocal"  Serrejon
   Asociación de Ganaderías de Lidia



Dans les années 1950, précisément en 1955, Pablo Mayoral Herranz fonde son élevage de bravos et s’installe à proximité de Talavera de la Reina, sur la finca « Chinillas ». Il rassemble en quelques années du bétail d'origines diverses, à savoir Martínez, Vázquez et Santa Coloma. L'élevage est inscrit à l' "Asociación de Ganaderías de Lidia" qui vient alors d’être créée. Mais, à cette date, ses membres n’ont pas le droit de faire lidier des bêtes dans des spectacles avec picador, ainsi Pablo Mayoral se concentre sur les novilladas sans picador où il obtient de jolis succès, se dotant d’une belle réputation dans la catégorie.
Tandis que sa sélection s'oriente vers l'origine Santa Coloma, Pablo Mayoral achète un deuxième élevage en 1973 qu'il nomme "La Laguna", de sang Domecq. Cette fois il est inscrit à l' U.C.T.L. À son décès en 1986, son fils, Pablo Mayoral Benito, lui succède. En 1998 s’opère une nouvelle succession au décès de Pablo, mais cette fois les héritiers sont plus nombreux. En effet, Pablo Mayoral Benito et Mercedes Figueroa Rodríguez eurent huit enfants dont sept filles ! Sept nouveaux fers sont alors créés, six sont inscrits à l’A.G.L. au nom de ses filles : Ana, Maria del Mar, Marta, Monica, Natalia, Paloma et un au nom de sa veuve comme aspirant à l’U.C.T.L. Les héritiers restent néanmoins unis et l’élevage aux multiples fers ne compte finalement que deux troupeaux, l’un à dominante Santa Coloma, l’autre Domecq.
En 2015, arrivés à un certain âge, les Mayoral Figueroa tirent les choses au clair. Seules Ana, Merche et Mara restent en charge de la ganadería, Mara prenant la responsabilité de sa gestion. Côté bétail, elles ne choisissent pas la facilité et décident de poursuivre avec l’encaste Santa Coloma sous l'appellation « Toros de Pablo Mayoral ». Une fois n’est pas coutume, le Domecq de “La Laguna” est réduit à son strict minimum et voué à disparaître. Coté fer, le trident de Mercedes Figueroa est vendu en 2017 à Pedro Canas Vigouroux et les six fers virtuels de l’A.G.L. sont supprimés, ne restant qu'à la dite association le fer de Toros de Pablo Mayoral.

 


À première vue, le bétail de Pablo Mayoral est sans nul doute d'origine Santa Coloma, présentant un type Buendía indéniable. Mais à y regarder de plus près, quelques incohérences apparaissent, comme la présence des pelages jaboneros ou colorados. Pour comprendre ces troubles, il faut remonter à la création de l'élevage, autour des années 1960.
En 1957, Pablo Mayoral Herranz a tout d'abord acheté un lot d'une centaine de têtes à Doña Francisca Sancho, veuve Arribas. Ce bétail était d'origine Vicente Martínez, dont le fer historique a également inspiré celui de Pablo Mayoral. Puis, quelques années plus tard, en 1962, il joint à son troupeau la moitié de l'élevage d'Alberto González Carrasco, d'origine Curro Chica, soit un mélange des castes Vázquez et Vistahermosa. Enfin, en 1964, il insère un lot de 40 vaches plus un étalon de Victor Huertas. Ce lot comprenait du bétail d'origine Santa Coloma via deux rames, celle de Juana de Cervantes amalgame des sangs Buendía et Graciliano, et celle du Duc de Tovar héritage de Felix Suárez, le Santa Coloma qui se retrouve chez les Cuadri.
Avant d'orienter sa sélection sur la caste Santa Coloma, Pablo Mayoral élevait l’ensemble du bétail en commun, fixant par la même les gènes des castes Vázquez et Martínez de façon indélébile. L'originalité des toros de la devise en découle, avec une origine Santa Coloma indéniable certes, mais secondée par la race vazqueña des Curro Chica, la souche Martínez se contentant de seulement quelques pigments. Pablo Mayoral Benito, fils du patriarche, était d’ailleurs un amoureux de la robe jabonera et il y eut toujours dans le troupeau des vaches de cette robe. Dans les années 1970, un étalon était même jabonero, il s’agissait de ‘Presumido', n°12, dont la tête naturalisée orne encore la maison des Mayoral Figueroa.


Elevages d'origine Toros de Pablo Mayoral :

 

Copyright @ 1999-2019        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com