Torrenueva
Torrenueva

Miguel Fernández dirige le fer de Torrenueva, inscrit à l’A.G.L. Patiemment, il a construit les bases de son élevage sur la caste du bétail de Cebada Gago, rafraîchie par un étalon de Torrestrella. Puis (2002), il a créé une seconde lignée, dirons-nous plus commerciale, avec du pur marquis de Domecq. Miguel Fernández possède également un second fer, annoncé « Hermanos Fernández » et inscrit cette fois à la G.L.U. Installé dans la Sierra proche de Colmenar Viejo, la ganadería s'est rapidement fait connaître de l'afición madrilène pour prendre de l'ampleur en 2005 avec de belles réussites et un novillo grâcié à Moralzarzal. La temporada suivante s'annonçait comme charnière avec des lots dans de grandes arènes comme Madrid, Saragosse, Arnedo, Dax et Nîmes. Mais, la devise va rater le coche et faire chuter quelque peu sa fragile réputation.

Ancienneté : -
Devise : Orange et Vert
Signal : Despuntada à droite - Orejisana à gauche
Propriétaire : Miguel Fernandez Guillén
Gérant : Miguel Fernandez Guillén
Fincas : "La Magdalena"  Arganda del Rey
   Asociación de Ganaderías de Lidia


 


Miguel Fernández a débuté le bravo de bonne heure, âgé d’à peine une trentaine d’années. Il part alors avec son père dans le célèbre pueblo de Medina-Sidonia à la rencontre de Salvador García Cebada pour choisir du bétail. Ce choix est tout à son honneur, au moment où la plupart des "nouveaux" ganaderos jettent leur dévolu sur des origines plus faciles à canaliser. D'Andalousie, il ramène en 1995, 65 vaches et 3 étalons. Les critères d'éleveur de Miguel Fernández sont en accord avec son afición rigoureuse, ce qui le pousse à effectuer d'autres achats en 1999 et 2000, toujours avec le même ganado. De toutes les vaches d’origine Cebada Gago, il n’en conservera qu'une sur deux.
Cette même année 2000, cherchant un recours pour rafraîchir le sang de son troupeau, il fait l’acquisition d’un étalon de Torrestrella, soit pratiquement la même origine. L’étalon de Torrestrella s’avère excellent et le croisement Cebada Gago-Torrestrella se développe, bien qu’il soit seul face à un grand nombre de vaches. Torrenueva dispose donc d’un sang Domecq - Nuñez savamment équilibré, sans qu’une origine ne prenne le pas sur l’autre. Dans les années 2000, le troupeau compte 150 vaches de ventre et 10 étalons, 4 sont marqués du fer de Cebada Gago et 6 du fer de la casa.

En une décennie, Miguel Fernández arrive à des résultats plus que satisfaisants. Pour autant, il ne se satisfait pas de ceux-ci et tâche d’accrocher une seconde corde à son arc. Ainsi, en 2001, il crée une seconde lignée avec un lot de vaches et 4 étalons du marquis de Domecq. Le choix n’est en aucun cas fait pour engendrer une rame plus douce ou différente, mais un moyen pour pallier aux phénomènes de consanguinité. De plus, le toro du « Marquis » qu’il définit comme un toro de « grand moteur », est proche du toro qu’il recherche. Pour l’instant, cette origine qui compte une soixantaine de vaches est menée à part et les résultats ne sont pas à la hauteur de ses exigences, développant trop souvent du genio. Toutefois, il possède moins d’expérience sur cette souche et garde espoir pour l’avenir. Il faut dire aussi que Miguel connut quelque soucis avec ses fincas. D’abord installé dans la province de Madrid à "El Zahurdón" (Colmenar Viejo), le fer migre en 2006 à "Buenabarba" en plein Campo Charro. Puis, en 2010, retour en terre madrilène à "La Magdalena" (Arganda del Rey). Les voyages forment la jeunesse…


Elevages disposant de bêtes d'origine Torrenueva :

 
 

Copyright @ 1999-2019        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com