El Palmeral
El Palmeral

En 1992, Olivier Martin est un des premiers éleveurs du Sud-Ouest à se lancer dans l'aventure du toro brave. Il s'installe entre Béarn et Pays Basque sur des terres vallonnées aux pâturages exquis. Le bétail est importé directement d'Ibérie, provenant de l'ancien élevage d'Antonio Ordoñez, d'origine Atanasio Fernández (1975), agrémenté en 1978 par l'étalon ‘Torquito' du Comte de la Corte. L'identité de ‘Torquito’ a fortement imprégné le lot fondateur de l'élevage, fixant les origines de la vacada française entre Atanasio Fernández et Comte de la Corte, un mélange classique qui fit le bonheur de nombreuses devises espagnoles, telle par exemple celle de doña Dolores Aguirre Ybarra. Olivier Martin travaillera un temps en étroite collaboration avec la maison mère qui lui prêtera régulièrement des reproducteurs. Les débuts furent relativement rapides avec une première novillada piquée en 1996 et une corrida en 2001. Mais par la suite, l'élevage stagne voire rétrograde, pour finalement être vendu en 2010 à Juliette Fano qui transfère une partie du troupeau au “Sulauze”, en terres arlésiennes. En 2016, come-back, Olivier Martin rachète à la famille Fano son troupeau qui retourne sur les vallons de Beigtamborda sur la commune basque de Arraute-Charrite. Avec les El Palmeral, fait également le voyage un petit lot des Murube des Fano mené par sa fille Paola, amoureuse de cet encaste et qui est désormais la ganadera en compagnie de sa soeur Sarah.

Ancienneté : -
Devise : Bleu, vert et blanc
Signal : Pendente à chaque oreille
Propriétaire : S.C.I. Laborde Crabos
Gérant : Olivier Martin
Fincas : "Beigtanborda" - "Grachigno" " Beigtanborda "  Arraute Charritte
   Association des Eleveurs Français de Taureaux de Combat





Crédits photographiques : Terre de Toros  

 
 

Copyright @ 1999-2019        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com