La Quinta

 
Morphologie
Bas et léger, le toro de La Quinta dépasse rarement les 500Kgs et les novillos oscillent aux alentours des 450Kgs. Musclé, la croupe est bien ronde et les pattes sont courtes, le tout donnant un toro harmonieux et "cuajado". Degollado, il possède un museau de rat et une vue très expressive avec des yeux saltones. Les cornes ne sont pas très développées, même si les ganaderos tentent de donner un peu plus de tête, sans toutefois sortir du type. La majorité des toros de la ganaderia sont cardeños, avec également quelques exemplaires entrepelados et negros.
 
Comportement
Quant à son comportement, il s'agit d'un toro très noble, aussi bien au campo que dans la plaza, "si on fait bien les choses on peut en faire ce que l'on veut. Mais lorsqu'on se trompe, il apprend vite et c'est beaucoup plus difficile" explique le ganadero. Au campo, les novillos se battent souvent et grattent abondamment le sol, ce qui explique que les novillos sont beaucoup plus astifinos que les toros, à cause de l'usure des pitons. Dans la plaza, le bicho de La Quinta possède une sortie un peu froide, même si certains se laissent toréer au capote. Très mobile, il humilie beaucoup, bien que parfois avec une charge courte, mais en général elle s'allonge au fil du combat. Allègre au cheval, quoiqu'un peu tardo, lorsqu'il charge, il y va "de verdad" et pousse la tête en bas. L'encaste Santa Coloma a tendance à couper la trajectoire lors du tiers de banderilles, mais cette caractéristique n'est pas aussi accentuée dans la ganaderia. Au dernier tiers, il transmet beaucoup d'émotion par sa caste et si les choses ont été faites correctement depuis le départ, il va à mas, se déplaçant bien, humiliant et répétant. Quelles que soient ses qualités, il lutte jusqu'à la mort et en aucun cas n'ouvre la bouche.