Baltasar Ibán

 
Baltasar Iban récupère en 1957 la meilleure filiation de l'élevage de Juan Contreras. Sous la devise rose et verte de la ganaderia, les petits "Murube" de Contreras vont conserver toute leur caste et leur bravoure. Encadrée par Antonio Vahamonde et Paco Santos, la ganaderia de Baltasar Iban rencontre vite le succès, les figuras la combattant avec bonheur dans les années 60.
Au décès de Baltasar, en 1957, ses héritiers reprennent le flambeau et se confrontent dans les années 80 à la mode du toro "cathédrale". Le "contreras" de Baltasar Iban, terciado et plutôt commode de morphologie, se retrouve alors relégué au second plan. Pour revenir sur le devant de la scène, les héritiers améliorent la présentation en injectant du sang Domecq. Mais alors le "Contreras" n'est plus, laissant la place au Baltasar Iban moderne. Unique et typé, il a gardé toute sa superbe, permettant de grandes courses. "Bastonito" lidié par César Rincon en 1994 offrit un spectacle palpitant. Il restera comme un des toros du siècle. Mais l'alchimie des croisements est délicate, il est difficile de trouver un juste milieu et les Baltasar Iban surprennent parfois par une imposante présentation. Cette mutation explique sûrement bien des échecs, la réussite de la devise en novillada soulignant qu'il faut savoir raison garder.
 

 
 Caste Contreras-Domecq
 

   Propriétaire : Ganadería Ibán, S.L.
   Gérant : Cristina Moratiel Llarena
   Mayoral : Domingo González
 
  Identification
  Devise : Rose et Vert
  Signal : Muesca à chaque oreille
 
  Fincas
  "Cortijo Wellington"   El Escorial (Madrid)
 
  Association
   Union des Criadores de Toros de Lidia  (UCTL)
 
  Ancienneté  15 Août 1957
 
  Origine
  Contreras - Domecq
 

Union des Criadores de Toros de Lidia


Madrid