La Gloria (Jalabert)
La Gloria (Jalabert)

En 1979 et 1980, Luc et Marc Jalabert créent un élevage de taureaux espagnols avec deux fers, l’un est inscrit à leur nom, l’autre sous l’appellation du Laget. Luc, rejoneador et empresario taurin est l’homme de la lumière, Marc l’homme de l’ombre. Deux personnalités différentes et complémentaires qui vont leur permettre de réussir dans leur difficile ambition de créer un élevage de toros de lidia en France. Partant avec du bétail portugais, ce sang fut peu à peu absorbé par les injections successives de sang Domecq via Los Guateles, Gerardo Ortega et Aldeanueva. Ce bétail est marqué du fer du Laget, tandis que de nouvelles souches Domecq via La Gloria et Valdeterrazo peuplent le fer des frères Jalabert.

Ancienneté : -
Devise : Or et Vert
Signal : Raze aux deux oreilles
Propriétaire : Jean Baptiste Jalabert
Gérant : Marc Jalabert
Fincas : "Mas de La Chassagne"  Arles
   Association des Eleveurs Français de Taureaux de Combat





Crédits photographiques : Terre de Toros  

 

La famille Jalabert n’est plus à présenter tant son rayonnement dans le monde taurin est fort. Depuis quatre générations, elle a su maîtriser toutes les activités taurines, même les plus illustres comme celles de torero, rejoneador, empresario et ganadero.
Alphonse Jalabert, le patriarche, a commencé au début du siècle dernier comme gardian aux côtés du Marquis Baroncelli. Puis, son fils Louis, à la tête de la manade Jalabert achète aux hôpitaux d’Arles le Mas de la Chassagne qui abrite leur élevage de taureaux Camargue. C’est donc là, à deux pas de l’étang du Vaccarès, entre taureaux et chevaux que les fils de Louis, Luc et Marc vont grandir. Passionnés dès l’enfance, la passion des toros leur restera toute leur vie, si bien qu’ils vont construire une famille unique en France par son lien si complet avec la tauromachie. Luc est l’homme de la lumière, Marc l’homme de l’ombre. Deux personnalités différentes et complémentaires qui vont leur permettre de réussir dans leur difficile ambition de créer un élevage de toros de lidia en France. Luc sera le premier à exporter le nom des Jalabert hors des frontières de la Camargue. Il débute comme rejoneador en 1975, pour prendre l’alternative à Méjanes en 1978 des mains du grand Alvaro Domecq Diez. Une alternative qu’il confirmera à Lisbonne cette même année. Un palmarès complété en 1983 avec sa présentation à Madrid. Dans un tel contexte, il est tout naturel que Luc et Marc Jalabert créent en 1979 et 1980 un élevage de taureaux espagnols avec deux fers. L’un est inscrit à leur nom, l’autre sous l’appellation du Laget. Les premières bêtes qui arrivent à la Chassagne proviennent du Portugal, de la casa Cabral Ascenção soit de provenance Pinto Barreiros. Une origine absorbée peu à peu par les injections successives de sang Domecq via Los Guateles, Gerardo Ortega et Aldeanueva. Les années 2000 voient la restructuration de l’élevage avec une influence de plus en plus appuyée de Jean-Baptiste, le torero Juan Bautista, fils de Luc. Ce sont d’abord 20 vaches d’origine Daniel Ruiz via le fer de Valdeterrazo propriété de Roberto Domínguez qui arrivent sur le domaine. Puis, les Jalabert achètent la moitié de l’élevage de La Gloria, lui aussi d’origine Daniel Ruiz, acquis auprès de Ignacio Huelva. L’autre moitié de l’élevage étant acquise par El Juli. Aucun mâle ne fait partie de la transaction, mais la plupart des 80 vaches sont pleines. Cependant, d’autres reproducteurs seront ajoutés. 3 étalons viendront des fers de Garcigrande et Domingo Hernández ainsi qu’un autre du fer de Alejandro Talavante, offert par le torero. Désormais, le bétail est marqué indifféremment de des deux fers de La Gloria et du Laget.

 

Copyright @ 1999-2022        www.terredetoros.com        contact : thuries@terredetoros.com